dimanche 12 avril 2015

Pars avec lui de Agnès Ledig

Edition : Albin Michel (2014)
Genre : Contemporain
Pages : 359

Synopsis
Il y a Roméo, pompier professionnel qui chute très gravement en sauvant la vie d'un enfant. Il y a Juliette, l'infirmière du service de réa où il va tenter de recoller les mille morceaux de son corps et de son coeur. Ils souffrent tous les deux. Roméo de ne plus pouvoir s'occuper de Vanessa, sa petite soeur adolescente, rebelle et fragile. Juliette, d'éprouver des difficultés à concevoir un enfant, dont le désir est plus fort que tout, malgré un compagnon humiliant et violent.
Il y a aussi Guillaume, un collègue infirmier en quête d'équilibre. Et puis Malou, la grand-mère de Juliette, qui, à quatre vingt- quatre ans, ne croit plus au hasard depuis bien longtemps. Cette rencontre accidentelle pourrait bien bouleverser le destin de tous ces personnages dont les chemins se croisent et s'éloignent sans jamais se perdre. Puisque c'est d'amour dont il s'agit. Une histoire de vie où des personnages d'une extrême vérité cherchent à se délivrer d'un passé douloureux, trouvent dans le présent et les liens humains les remèdes aux peines de l'existence, et nous enseignent qu'être heureux, c'est regarder où l'on va, et non d'où l'on vient.

Mon avis
Je ne fais pas les choses comme tout le monde, j'ai remarqué que pas mal de personnes ont lu ce livre d'Agnès Ledig car ils avaient beaucoup aimé le précédent, Juste avant le bonheur. Alors que moi au contraire je ne l'ai pas lu, je découvre cette auteure avec ce livre-ci. 

Le résumé suffisant à lui même, je ne vais pas m'étendre davantage sur l'histoire sinon se serait tout vous raconter et vous n'auriez plus grand intérêt à le lire.

L'écriture est simple et fluide, le livre se lit très facilement.
Ma première impression, lorsque j'ai refermé ce bouquin, a été : c'est une histoire bouleversante.

Tout d'abord, en commençant ma lecture, je n'ai lu que la quatrième de couverture du livre qui ne renferme pas le même résumé que je vous ai fourni auparavant, que j'ai pris sur Livraddict, et qui n'évoque rien de l'histoire. Je me souvenais donc très vaguement du résumé plus détaillé que j'avais lu au moment de mettre ce livre dans ma wish-list.

J'ai découvert l'histoire au fur et à mesure de ma lecture et je ne m'attendais pas à ce qui allait arriver à notre héroïne, Juliette. 

Ce roman m'a fait passer par différentes émotions : 
- l'indignation : j'avais tout bonnement envie de mettre des claques à Laurent pour tout ce qu'il faisait subir à Juliette 
- la compassion : pour Juliette et Roméo par rapport à ce qu'ils vivent
- l'attachement : pour tous les personnages je dirais car ils sont tous au même plan
- la tristesse : pour la perte que Juliette va rencontrer
En grande émotive que je suis, j'ai donc pleuré en lisant ce livre alors préparez vos mouchoirs si vous l'êtes autant que moi.

Cette histoire évoque beaucoup de thèmes : les violences conjugales, le respect, la vie, la mort...
Si vous n'êtes pas un minimum touché par ce roman c'est que vous n'avez pas de cœur.

En étant un peu plus externe à l'histoire, celle-ci peut paraître simpliste mais elle est empreinte de vérité. Pendant ma lecture, je me suis dit que ça aurait pu être une histoire vraie

En bref, une lecture bouleversante avec des personnages attachants et touchants, un roman qui fait aussi réfléchir et que j'ai beaucoup aimé lire.

samedi 28 mars 2015

La Consolante de Anna Gavalda

Edition : J'ai Lu
Genre : Contemporain
Pages : 635

Synopsis
Charles Balanda, 47 ans, architecte à Paris, apprend incidemment la mort d'une femme qu'il a connue quand il était enfant et qui incarnait pour lui un univers bien différent de sa famille petite-bourgeoise : un univers de folie, de passion, de douleur même, un univers vivant. A l'annonce de cette nouvelle, il bascule dans l'angoisse et le chagrin. Il perd pied. Dans son couple, dans son travail, dans ses certitudes... jusqu'à ce que sa rencontre avec la lumineuse Kate change sa vision du monde.




Mon avis
Je ne vais pas trop m'étoffer dans cet avis et me contenter de vous dire ce que j'ai pensé de ce livre.
Si j'ai voulu le lire c'est parce que j'avais déjà lu de la même auteure "Ensemble c'est tout" que vous connaissez surement, au moins de nom, et que je l'avais beaucoup aimé, je souhaitai donc découvrir d'autres livres d'Anna Gavalda.

Je savais que La Consolante n'avait pas forcément de très bons avis en me renseignant sur Livraddict mais j'étais tout de même curieuse de découvrir ce livre et de pouvoir en juger par moi même.

Trêve de blablas, parlons du bouquin.
Tout d'abord le livre est divisé en 4 grandes parties qui regroupent plusieurs chapitres chacune.
En commençant ma lecture, j'ai eu beaucoup de mal avec le style d'écriture, l'histoire est racontée à la troisième personne et nous place donc en réel spectateur et un peu à l'écart je dirais, ce qui n'est pas évident pour plonger dans l'histoire, par moments je ne comprenais même pas ce que je lisais.
Ce qui n'a pas aidé également, c'est que le début est plutôt lent, il ne se passe pas grand chose, l'auteure plante le décor dans la première partie et on s'ennuie un peu, alors avec le style d'écriture particulier en plus ça n'incite pas à continuer mais plutôt à abandonner le bouquin, pour moi en tout cas le début de ma lecture fut fastidieux

Mais je n'ai pas lâché, j'ai pris le temps qu'il fallait pour le lire, l'histoire a fini par décoller, je me suis habitué à l'écriture et ma lecture est devenue plus fluide.
J'ai retrouvé le style d'Anna Gavalda comme je l'avais aimé dans son autre roman et j'ai commencé à apprécier l'histoire qu'elle nous raconte.
Ce roman est tout simplement une leçon de vie. Un homme se perd lorsqu'il apprend la mort d'une personne qui a beaucoup compté pour lui durant son enfance et son adolescence. Il n'a plus goût en rien et agit comme un automate. Mais il va rencontrer LA personne lui rappelant quelque peu celle qu'il a perdue et redécouvrir auprès d'elle les petites choses simples de la vie et comprendre que malgré les coups durs il faut savoir se relever. 
Cette histoire est avant tout une histoire de deuil, de reconstruction, de reprise en main et de changement de vie. 

En bref, je trouve que c'est un livre avec une belle histoire, que j'ai apprécié mais sans plus car le début était quand même très difficile et avec un style d'écriture particulier.

Du même auteure, j'ai aussi Je l'aimais à découvrir.