dimanche 12 avril 2015

Pars avec lui de Agnès Ledig

Edition : Albin Michel (2014)
Genre : Contemporain
Pages : 359

Synopsis
Il y a Roméo, pompier professionnel qui chute très gravement en sauvant la vie d'un enfant. Il y a Juliette, l'infirmière du service de réa où il va tenter de recoller les mille morceaux de son corps et de son coeur. Ils souffrent tous les deux. Roméo de ne plus pouvoir s'occuper de Vanessa, sa petite soeur adolescente, rebelle et fragile. Juliette, d'éprouver des difficultés à concevoir un enfant, dont le désir est plus fort que tout, malgré un compagnon humiliant et violent.
Il y a aussi Guillaume, un collègue infirmier en quête d'équilibre. Et puis Malou, la grand-mère de Juliette, qui, à quatre vingt- quatre ans, ne croit plus au hasard depuis bien longtemps. Cette rencontre accidentelle pourrait bien bouleverser le destin de tous ces personnages dont les chemins se croisent et s'éloignent sans jamais se perdre. Puisque c'est d'amour dont il s'agit. Une histoire de vie où des personnages d'une extrême vérité cherchent à se délivrer d'un passé douloureux, trouvent dans le présent et les liens humains les remèdes aux peines de l'existence, et nous enseignent qu'être heureux, c'est regarder où l'on va, et non d'où l'on vient.

Mon avis
Je ne fais pas les choses comme tout le monde, j'ai remarqué que pas mal de personnes ont lu ce livre d'Agnès Ledig car ils avaient beaucoup aimé le précédent, Juste avant le bonheur. Alors que moi au contraire je ne l'ai pas lu, je découvre cette auteure avec ce livre-ci. 

Le résumé suffisant à lui même, je ne vais pas m'étendre davantage sur l'histoire sinon se serait tout vous raconter et vous n'auriez plus grand intérêt à le lire.

L'écriture est simple et fluide, le livre se lit très facilement.
Ma première impression, lorsque j'ai refermé ce bouquin, a été : c'est une histoire bouleversante.

Tout d'abord, en commençant ma lecture, je n'ai lu que la quatrième de couverture du livre qui ne renferme pas le même résumé que je vous ai fourni auparavant, que j'ai pris sur Livraddict, et qui n'évoque rien de l'histoire. Je me souvenais donc très vaguement du résumé plus détaillé que j'avais lu au moment de mettre ce livre dans ma wish-list.

J'ai découvert l'histoire au fur et à mesure de ma lecture et je ne m'attendais pas à ce qui allait arriver à notre héroïne, Juliette. 

Ce roman m'a fait passer par différentes émotions : 
- l'indignation : j'avais tout bonnement envie de mettre des claques à Laurent pour tout ce qu'il faisait subir à Juliette 
- la compassion : pour Juliette et Roméo par rapport à ce qu'ils vivent
- l'attachement : pour tous les personnages je dirais car ils sont tous au même plan
- la tristesse : pour la perte que Juliette va rencontrer
En grande émotive que je suis, j'ai donc pleuré en lisant ce livre alors préparez vos mouchoirs si vous l'êtes autant que moi.

Cette histoire évoque beaucoup de thèmes : les violences conjugales, le respect, la vie, la mort...
Si vous n'êtes pas un minimum touché par ce roman c'est que vous n'avez pas de cœur.

En étant un peu plus externe à l'histoire, celle-ci peut paraître simpliste mais elle est empreinte de vérité. Pendant ma lecture, je me suis dit que ça aurait pu être une histoire vraie

En bref, une lecture bouleversante avec des personnages attachants et touchants, un roman qui fait aussi réfléchir et que j'ai beaucoup aimé lire.

samedi 28 mars 2015

La Consolante de Anna Gavalda

Edition : J'ai Lu
Genre : Contemporain
Pages : 635

Synopsis
Charles Balanda, 47 ans, architecte à Paris, apprend incidemment la mort d'une femme qu'il a connue quand il était enfant et qui incarnait pour lui un univers bien différent de sa famille petite-bourgeoise : un univers de folie, de passion, de douleur même, un univers vivant. A l'annonce de cette nouvelle, il bascule dans l'angoisse et le chagrin. Il perd pied. Dans son couple, dans son travail, dans ses certitudes... jusqu'à ce que sa rencontre avec la lumineuse Kate change sa vision du monde.




Mon avis
Je ne vais pas trop m'étoffer dans cet avis et me contenter de vous dire ce que j'ai pensé de ce livre.
Si j'ai voulu le lire c'est parce que j'avais déjà lu de la même auteure "Ensemble c'est tout" que vous connaissez surement, au moins de nom, et que je l'avais beaucoup aimé, je souhaitai donc découvrir d'autres livres d'Anna Gavalda.

Je savais que La Consolante n'avait pas forcément de très bons avis en me renseignant sur Livraddict mais j'étais tout de même curieuse de découvrir ce livre et de pouvoir en juger par moi même.

Trêve de blablas, parlons du bouquin.
Tout d'abord le livre est divisé en 4 grandes parties qui regroupent plusieurs chapitres chacune.
En commençant ma lecture, j'ai eu beaucoup de mal avec le style d'écriture, l'histoire est racontée à la troisième personne et nous place donc en réel spectateur et un peu à l'écart je dirais, ce qui n'est pas évident pour plonger dans l'histoire, par moments je ne comprenais même pas ce que je lisais.
Ce qui n'a pas aidé également, c'est que le début est plutôt lent, il ne se passe pas grand chose, l'auteure plante le décor dans la première partie et on s'ennuie un peu, alors avec le style d'écriture particulier en plus ça n'incite pas à continuer mais plutôt à abandonner le bouquin, pour moi en tout cas le début de ma lecture fut fastidieux

Mais je n'ai pas lâché, j'ai pris le temps qu'il fallait pour le lire, l'histoire a fini par décoller, je me suis habitué à l'écriture et ma lecture est devenue plus fluide.
J'ai retrouvé le style d'Anna Gavalda comme je l'avais aimé dans son autre roman et j'ai commencé à apprécier l'histoire qu'elle nous raconte.
Ce roman est tout simplement une leçon de vie. Un homme se perd lorsqu'il apprend la mort d'une personne qui a beaucoup compté pour lui durant son enfance et son adolescence. Il n'a plus goût en rien et agit comme un automate. Mais il va rencontrer LA personne lui rappelant quelque peu celle qu'il a perdue et redécouvrir auprès d'elle les petites choses simples de la vie et comprendre que malgré les coups durs il faut savoir se relever. 
Cette histoire est avant tout une histoire de deuil, de reconstruction, de reprise en main et de changement de vie. 

En bref, je trouve que c'est un livre avec une belle histoire, que j'ai apprécié mais sans plus car le début était quand même très difficile et avec un style d'écriture particulier.

Du même auteure, j'ai aussi Je l'aimais à découvrir.

mercredi 11 mars 2015

Ca peut pas rater de Gilles Legardinier

Edition : Fleuve (2014)
Genre : Contemporain, Romance
Pages : 422

Synopsis
– J'en ai ras le bol des mecs. Vous me gonflez?! J'en ai plus qu'assez de vos sales coups?! C'est votre tour de souffrir?!
Ma voix résonne dans tout le quartier. Et là, trempée, titubante, épuisée, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. On renverse la vapeur. Je vais faire payer ce fumier. Chaque joueur doit vous donner mille baffes. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d'un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu'au fond des enfers.
La gentille Marie est morte, noyée de chagrin. À présent, c'est la méchante Marie qui est aux commandes. À partir de maintenant, je renvoie les ascenseurs et je rends la monnaie de toutes les pièces. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m'étouffe, la haine me consume.

Marie pensait avoir trouvé l’homme de sa vie, jusqu’à ce que son couple implose de façon brutale et scandaleuse. Anéantie, elle décide ne plus faire confiance aux mâles et surtout, ne plus rien leur passer. Ni dans sa vie privée, ni au travail.
Marie ne croit plus à l’amour, ce mirage source de tous les malheurs des femmes. Mais voilà, Marie a du cœur, une famille, des amies aussi tordues qu’elle et une soif de vivre qui n’a pas fini de la précipiter dans des plans impossibles.

Mon avis
Il s’agit du deuxième livre que je lis de cet auteur, ayant lu auparavant Demain j’arrête dont vous avez certainement entendu parler au moins une fois et j’avais passé un très bon moment de lecture, j’ai donc voulu réitérer l’expérience surtout que son nouveau roman m’a tout de suite attiré de par son résumé et parce qu’il renfermait une petite histoire d’amour en fond et j’adore les romances, il me le fallait donc absolument et j’ai eu la joie de me le voir offrir à Noël.

L’histoire est écrite à la première personne, c’est ce que j’aime car je trouve qu’on rentre complètement dans la peau du personnage de Marie qui nous raconte ce qui se passe dans sa vie qui n’est pas des plus joyeuses en ce début de roman. En effet, elle se retrouve à la porte de chez Hugues, son ex, pur égoïste et macho, qui l’a larguée pour une midinette mais elle ne compte pas en rester là avec lui et il va payer ce qu’il lui a fait subir. Marie est donc dans un état de grand bouleversement, nouveau logement, cœur brisé et pour couronner le tout, son patron arrogant en rajoute une couche et prépare un sale coup au personnel.

Au départ, on perçoit le personnage de Marie comme étant un peu fragile, peu sûre d’elle et un peu gauche mais au fil de notre lecture on voit que cette séparation l’a fait changer et elle va gagner en assurance, en force et s’avérer être une battante face à la vie et à tout ce qui lui arrive, d’autant qu’elle se met à recevoir de mystérieuses lettres anonymes qui on va dire, vont la chambouler un peu. Il s’est avéré que mon premier soupçon quant à l’auteur de ces lettres se soit révélé exact bien que je me suis quand même laissé prendre au jeu tout au long du livre avec Marie, à douter et rechercher les différents suspects potentiels.

Au final, c’est un personnage très attachant à suivre jusqu’au bout du roman mais n’oublions pas également les personnages secondaires qui ont eux aussi leur place comme Emilie, sa meilleure amie, Mr Alfredo, Caroline, sa sœur, et tous les collègues de Marie que l’on retrouve avec plaisir. Marie et Emilie forment un duo très comique, surtout le soir de la vengeance contre Hugues, qu’est-ce que j’ai pu rire lors de ce passage et dans bien d’autres aussi car Marie a un don pour se retrouver dans des situations rocambolesques et sortir des répliques bien à elle.

J’ai donc passé un excellent moment de lecture avec ce livre qui est presque un coup de cœur, pour moi qui adore les romances, j’aurai aimé entrevoir un peu la relation entre Marie et son homme mystère une fois que le secret fût levé, c’est ce qui m’a un peu frustré. Néanmoins, ça ne m’a pas empêché d’adorer le roman du début à la fin. Legardinier a une plume bien à lui, simple, fluide, efficace et très plaisante à la lecture. Je me demande aussi comment il connait si bien les femmes pour pourvoir en parler comme ça à travers ses personnages. C’était un réel plaisir également de le retrouver à travers les quelques pages de remerciements.

En bref, une lecture fraîche, agréable, sans prise de tête, que j’ai globiché* et qui a frôlé le coup de cœur. N’hésitez pas à le lire si vous aussi vous voulez rire aux côtés du personnage de Marie. 

Pour info, le livre Et soudain tout change du même auteur vient de sortir en format poche, il se trouve dans ma wish-list et je vais certainement me l'acheter dans les mois à venir.

dimanche 1 mars 2015

Autre Monde - T6 : Neverland de Maxime Chattam

Edition : Albin Michel (2013)
Genre : Fantastique, Jeunesse
Pages : 638

Synopsis
L'ennemi a détruit le deuxième Coeur de la Terre, séparé Matt, Ambre et Tobias.
Alors qu'Entropia et ses créatures monstrueuses poursuivent leur entreprise de destruction, Matt découvre Neverland, la forteresse secrète et mystérieuse des Fantômes, les jeunes rebelles de l'empire d'Oz.
L'Alliance des trois arrivera-t-elle à se reformer à temps pour sauver les enfants d'Europe ?
L'heure de révéler les ultimes secrets d'Autre-Monde approche...



Mon avis
La fin du tome précédent se finissant sur les chapeaux de roues, il me fallait lire la suite directement pour savoir ce qu’il adviendrait du destin de nos trois héros. En effet, Ambre et Matt se retrouvent séparé et on ne sait pas si Tobias est toujours vivant.

Les chapitres alternent donc entre la situation de Matt qui est amené à Neverland par les Fantômes (les Pans rebelles) et celle d’Ambre qui va être retenu prisonnière et va tout faire pour pouvoir se libérer.

Au cours de ma lecture, je pensais que leurs retrouvailles allaient se  passer bien plus tôt mais non, il faut attendre plus de la moitié du livre pour les voir de nouveau ensemble.

Comme tous les autres tomes jusqu’à présent, celui-ci a un rythme bien soutenu, je note tout de même un peu moins d’actions pour ce qui est des confrontations avec les montres ou des bagarres avec des adultes rencontrés sur le chemin et ce n’est pas plus mal je dirais, ils en bavent déjà bien assez comme ça.

Sinon la découverte de l’Europe se poursuit et on rencontre de nouveaux lieux très bien décrits se trouvant en zone franche comme la forteresse des Fantômes et Mangroz, la cité marécageuse des pirates.

D’autre part, une petite chose que j’ai trouvé plaisante, vu que les livres restent assez durs je dirais dans ce qui arrive à nos héros, c’est les passages entre les télégrammes et Matt qui m’ont fait sourire voir même un peu rire par moments.

Enfin, puisqu’il s’agit de l’avant dernier tome, on pourrait croire que certaines choses seraient résolues mais non,  les ennuis sont loin d’être terminés et je me demande ce qui attend l’Alliance des Trois dans le dernier tome, dans leur quête ultime du dernier Cœur de la Terre.

En bref, un tome dans la continuité du précédent, toujours aussi prenant par son histoire et que j’ai pris plaisir à lire. Maintenant il n’y a plus qu’à attendre la sortie du dernier tome qui n’est que dans un an d’après les dernières informations que j’ai lu sur internet.

Tome 1 ; Tome 2 ; Tome 3 ; Tome 4 ; Tome 5

mercredi 25 février 2015

Autre Monde - T5 : Oz de Maxime Chattam



Edition : Albin Michel
Genre : Fantastique, Jeunesse
Pages : 410

Synopsis
Cap sur l’Europe ! Pour tenter de vaincre Entropia, l’Alliance des Trois s’embarque pour le vieux continent. Objectif : mettre la main sur le Cœur de la Terre. Mais c’est un pays hostile qui les attend, où les Cyniks ont asservi les enfants. Obstacles, pièges, trahisons, les jeunes héros parviendront-ils à leurs fins ? Ou le chaos mortifère d’Entropia aura-t-il raison d’eux ? La quête de Matt, Ambre et Tobias est loin d’être terminée…



Mon avis


Dans ce tome, l’Alliance des Trois est sur le départ pour gagner l’Europe, en quête du second Cœur de la Terre, à bord du splendide Vaisseau-Vie construit tout spécialement par les Kloropanphylles pour le voyage. De toutes nouvelles aventures les attendent donc en partant à la découverte de ce qu’est devenu le continent européen à la suite de la Tempête.

Malheureusement, ils vont découvrir que la vie et les conditions pour les Pans là-bas sont encore bien pires que celles dans lesquelles ils vivaient avant leur entente avec les Maturs mais je ne vous en dévoilerai pas trop davantage pour garder une part de mystère. En tout cas, leur aventure en Europe ne va pas être de tout repos sachant que le lieu qui les intéresse est Paris, l’ancienne capitale de la France.

Alors que le scénario du tome précédent m’avait déçu, il n’en est rien pour celui-ci. La découverte d’un nouveau territoire donne un certain rafraîchissement à l’histoire avec la panoplie qui va avec nouveaux décors, lieux, personnages et nouvelles créatures à affronter. Il y a de l’action à revendre et on n’a pas le temps de s’ennuyer un seul instant à travers les nombreuses péripéties que rencontrent nos trois héros ainsi que leurs compagnons, Floyd, Tania, Chen...

D’ailleurs ce n’est que dans ce tome-ci, où on les retrouve et alors qu’ils accompagnaient déjà Matt, Ambre et Tobias dans le tome précédent, que j’ai remarqué qu’on ne savait pas grand-chose sur eux. L’histoire est davantage centrée sur notre trio, sur lesquels on en sait bien plus, alors que les personnages secondaires quant à eux sont un peu laissés de côté, je trouve, par l’auteur ce qui fait qu’au fil des tomes et avec les nombreuses morts qu’il y a eu, je n’ai pas ressenti de réelles émotions.

D’autre part, l’histoire a tendance à relativement s’accélérer dans les derniers chapitres et j’ai trouvé que ça allait même un peu trop vite au niveau des différentes actions qui s’enchainaient, comme si il y avait une course poursuite dans le livre en lui-même où l’auteur devait réussir à tout écrire dans les chapitres impartis. Du coup la fin nous arrive en pleine face et nous laisse comme deux ronds de flan. Quand j’ai refermé mon livre je n’avais qu’une chose en tête : « Je veux la suite ! ».

En bref, un tome des plus palpitants et captivants qui regorge d’actions mais qui accélère un peu trop vite sur la fin et nous laisse pantois, je vais sauter sur la suite de ce pas !

Tome 1 ; Tome 2 ; Tome 3 ; Tome 4

samedi 21 février 2015

Art-Thérapie #2

Bonjour à tous !

Je vous retrouve aujourd'hui pour un nouvel article sur l'art-thérapie et pour vous montrer un petit peu mon avancée dans mes coloriages.

Je vous informe que je suis vraiment amatrice dans le domaine, je n'ai pas de super crayons de couleur comme certains ont et donc encore moins de crayons feutres adaptés également parce que mon budget ne me le permet pas pour le moment, n'ayant toujours pas de travail fixe.
Je me contente de ceux achetés en supermarché pour l'instant alors le rendu n'est pas toujours très top, vous m'en excuserez.

                   

Ces trois coloriages font partis de mon bloc Zen.

Sur celui ci, j'ai justement essayé le feutre pour voir, associé aux crayons de couleur.
Et enfin le dernier qui fait parti de mon autre cahier.

Vous pouvez retrouver mon premier article sur l'Art-Thérapie : ici

jeudi 19 février 2015

Autre Monde - T4 : Entropia de Maxime Chattam

Edition : Albin Michel (2011)
Genre : Fantastique, Jeunesse
Pages : 388

Synopsis
La guerre est finie. Entre Pans et Cyniks, condamnés à s’entendre, l’équilibre reste fragile. Pendant ce temps, au nord d’Eden, surgi d’on ne sait où, un impénétrable et mystérieux brouillard stagne comme une muraille. Entropia et ses pièges attendent désormais l’Alliance des trois… Cette deuxième époque entraîne le lecteur à la découverte du véritable ennemi des Pans : Entropia, essence même de la Grande Tempête qui a ravagé la planète. Les véritables enjeux d’Autre-Monde se dessinent peu à peu pour nos 3 héros en quête de ce qui s'est vraiment passé.



Mon avis

De retour avec la suite de la saga Autre Monde, pour ce tome 4 et le début de ce nouveau cycle, je m’attendais à une nouvelle tournure de l’histoire avec nos trois héros en première ligne bien entendu mais ça n’en a pas vraiment été le cas, je vous expliquerai davantage par la suite.

Pour vous situer un petit peu, l’histoire reprend après une ellipse de 3 mois par rapport au tome précédent et à sa bataille ayant fait rage dans les derniers chapitres qui avait finalement abouti par une entente entre Pans et Cyniks. Cette entente est toute fraîche et un peu bancale car il est clair que chaque camp ne fait pas réellement confiance à l’autre mais cela se comprend vu qu’ils étaient ennemis auparavant. Les ambassadrices des Pans, Zélie et Maylis sont donc en charge des négociations avec les Cyniks désormais appelés les Maturs à la forteresse de la Passe des Loups avec leur représentant qui se trouve être le cher Buveur d’Innocence, loin d’être devenu un gentil.

Dans ce tome, il y a donc deux histoires racontées en parallèle, celle de nos deux sœurs ambassadrices et celle de notre Alliance des Trois et pour tout vous dire j’ai préféré en globalité les moments passés avec les sœurs.

Je m’explique, plus j’avançais dans ma lecture et plus j’avais l’impression d’avoir un des tomes précédents revisités car il se passait sensiblement la même chose. En effet une nouvelle menace est découverte avec la présence de créatures hostiles ressemblants étrangement au Raupéroden, d’ailleurs notre cher héros Matt se dit directement qu’elles sont là pour lui alors qu’il n’est pourtant pas le centre de l’univers soit, du coup il lui prend l’envie de partir pour aller chercher des réponses et découvrir ce que cache cette nouvelle menace et bien entendu, sans surprise, Tobias et Ambre vont l’accompagner dans son périple ainsi que d’autres compagnons de route. Tout au long du chemin, ils vont donc faire de nombreuses rencontres avec des créatures diverses et variées plus méchantes les unes que les autres et être traqués par les Tourmenteurs (le Raupéroden en version plus méchant). Pour moi, tout cela était donc un peu du déjà-vu que ce soit dans le déroulement de l’histoire ou la manière de raconter, c’est ce qui m’a déçu dans ce livre.

Sinon, niveau aventure et action, on a notre lot, sur ce point-là il n’y a pas de soucis, j’ai d’ailleurs lu le livre en seulement 2 jours, j’ai réussi à rentrer directement dans l’histoire malgré que j’ai fait une pause dans ma lecture de cette saga après le tome 3.

En bref, légère déception par la tournure de l’histoire dans ce tome mais qui n’en reste pas moins palpitant de par son action présente tout au long du livre. La fin annonce de nouvelles aventures dans une partie du monde encore inexplorée ce qui donne très envie de découvrir la suite ce que je vais faire très rapidement.

Tome 1 ; Tome 2 ; Tome 3


vendredi 30 janvier 2015

Divergente - T3 : Allégeance de Veronica Roth


Edition : Nathan (2014)
Genre : Dystopie, Science-Fiction, Jeunesse
Pages : 461

Synopsis
Tris et ses alliés ont réussi à renverser les Érudits. Les sans-faction mettent alors en place une dictature, imposant à tous la disparition des factions. Plutôt que de se plier à ce nouveau pouvoir totalitaire, Tris, Tobias et leurs amis choisissent de s'échapper. Le monde qu'ils découvrent au-delà de la Clôture ne correspond en rien à ce qu'on leur a dit. Ils apprennent ainsi que leur ville, Chicago, fait partie d'une expérience censée sauver l'humanité contre sa propre dégénérescence. Mais l'humanité peut-elle être sauvée contre elle-même ?

Mon avis
Attention risque de spoiler si vous n'avez pas lu les tomes précédents

Tout d’abord, ce tome est écrit en alternant les points de vue entre Tris et Tobias, ce qui m’a bien plu pour pouvoir en connaître davantage sur lui et ce qu’il ressent.

Le secret dévoilé à la fin du tome précédent n’a pas forcément été le bienvenu, ce sont les sans factions qui prennent le pouvoir avec Evelyn à leur tête. Ce secret, je pensais qu’il allait changer bien des choses au début de ce tome-ci mais finalement pas tant que ça, il fait surtout peur aux gens.

Tris, Tobias, Christina et d’autres qui ne veulent pas rester sous la coupe d’Evelyn,  vont donc décider de quitter la ville pour aller voir ce qui se cache au-delà des murs de la clôture et ils ne vont pas être déçus.

En lisant les premiers chapitres, je me suis d’abord demandé si l’auteure n’avait pas décidé de tuer tous les personnages qu’on a connu jusqu’à maintenant, parce que oui dans ce tome-ci il y a également  de l’action et donc des morts et certaines auraient pu amplement être épargnées car je ne vois pas quel intérêt il y a eu à faire mourir certains personnages enfin bon il ne faut peut-être pas chercher.

Bien sûr, puisqu’il s’agit du dernier tome, c’est le temps des explications, des révélations et de nous fournir toute la vérité qui va complètement chambouler nos héros ainsi que nous, lecteurs, car je ne sais pas vous mais je ne m’y attendais pas du tout, c’était impossible de s’imaginer à l’avance le fin mot de l’histoire, ça m’a même paru parfois un peu tiré par les cheveux. C’est d’ailleurs à ce moment-là que j’ai trouvé que le livre avait quelques longueurs, il ne se passait pas grand-chose mais l’action est revenue ensuite.

Parlons maintenant des personnages, Tris est beaucoup plus réfléchie dans ce qu’elle fait, plus responsable, plus mûre et ça fait du bien par rapport au tome précédent où elle était incertaine, suicidaire et j’en passe. C’est plutôt au tour de Quatre d’être perdu et un peu déboussolé. Leur relation s’est apaisée et ça fait également du bien. Les nouveaux personnages quant à eux sont intéressants et font partie intégrante du nouveau décor où nos jeunes gens se trouvent.

Puis, la fin, j’ai deviné dès le départ comment ça allait se terminer donc je n’ai pas été surprise mais j’ai quand même été émue et j’ai pleuré bien sûr, sensible comme je suis… (Je me mettrai des baffes parfois d’ailleurs pour l’être autant) donc à toutes âmes aussi sensibles que moi, sortez vos mouchoirs. Ce n’est pas que je sois déçue mais je n’approuve pas forcément le choix de l’auteure à ce niveau-là, était-ce vraiment nécessaire ? Mais bon c’est comme ça. Je trouve que c’est quand même une bonne conclusion à l’histoire dans son intégralité.

En bref, un dernier tome inimaginable de par ses révélations, avec quelques longueurs, un choix final de l’auteure que je n’approuve pas mais dans l’ensemble, il s’agit d’une bonne conclusion à cette trilogie. J’aurai passé un bon moment de lecture en lisant ces trois tomes sans que ce soit pour autant un réel coup de cœur, j’ai aimé mais non pas adoré, point.


lundi 26 janvier 2015

Divergente - T2 : Insurgés de Veronica Roth

Edition : Nathan (2014)
Genre : Dystopie, Science-Fiction, Jeunesse
Pages : 461

Synopsis
Le monde de Tris a volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tué ses parents et fait de ses amis des tueurs.
Tris est rongée par le chagrin et la culpabilité.
Mais elle est Divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp et se battre pour sauver ce qui peut encore l'être...

Mon avis
Attention risque de spoiler si vous n'avez pas lu le tome précédent

Tout d’abord, petit + pour la couverture que j’aime beaucoup surtout par ces couleurs car ce sont mes couleurs favorites.

Ensuite je vous avouerai que je ne vais pas avoir un avis très développé ce coup-ci car il s’est avéré que j’ai lu une bonne partie du livre en quelques jours puis j’ai dû faire une pause de 4 jours car j’étais occupé à autre chose avant de reprendre les 10 derniers chapitres et disons que ça m’a comme qui dirait cassé l’effet du livre. J’ai tout de même réussi à me resituer dans l’histoire pour pouvoir le finir.

Alors de ce que je peux vous en dire, l’histoire recommence là où on l’avait laissé avec Tris et Quatre fuyant la ville pour aller se réfugier chez les Fraternels en compagnie de Caleb, Marcus et Peter mais ils ne vont pas y rester bien longtemps car la guerre a éclaté et il va bien falloir agir.

Dans ce tome-ci, Tris est complètement bouleversée par la mort de ses parents et d’avoir dû tuer un de ces meilleurs amis, Will, ce qui va la rendre tout au long du livre pleine de culpabilité et dans le doute permanent de ce qu’elle fait, ce qu’elle pense et voir même à agir de manière imprudente pour sa vie, très clairement on peut la comparer à une suicidaire à certains moments. Elle se renferme également sur elle et n’exprime à personne ce qu’elle ressent, pas même à Quatre qui est censé être son petit ami bien qu’on peut se poser plusieurs fois la question s’ils le sont vraiment car leur relation qui au début du livre se développe un peu plus et qui je dirais, est empreint d’une certaine légèreté, n’est plus ce qu’elle est dans le reste du roman. En effet, Tobias passe son temps à lui faire la morale sur sa façon d’être et je n’en pouvais plus de cette tournure que prenait leur relation en espérant que ça irait mieux entre eux dans les chapitres suivants mais non.

Il y a également beaucoup d’actions comme vous pouvez l’imaginer avec la guerre qui fait rage, on a donc notre lot de bagarres, morts, alliance, non-alliance, trahison et tout ce qui s’en suit pour arriver à la petite révélation finale qui fait qu’on veut lire la suite pour savoir TOUTE la vérité.

En bref, un livre très plaisant à lire dans son ensemble mais que je n’ai pas adoré non plus.

PS : je ne sais pas si c’est le cas pour vos livres, mais il y a de nombreuses lettres manquantes dans les miens que j’avais déjà remarqué dans le tome 1 et ça commence vraiment à m’agacer. 

Je vous avais également dit qu'il s'agissait d'une LC mais ma binôme Bianca28 n'a pas encore tout à fait terminé, je vous laisserai sa chronique sur cet article quand elle l'aura faite.

vendredi 16 janvier 2015

Divergente - T1 de Veronica Roth

Edition : Nathan (2014)
Genre : Dystopie, Science-Fiction, Jeunesse
Pages : 446

Synopsis
Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d'une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu'elle a caché à tout le monde parce qu'elle a été averti qu'il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l'aider à sauver ceux qu'elle aime . . . ou pourrait la détruire.

Mon avis
Dans cette chronique je vais vous parler tout d’abord du livre puis du film et il faut que vous sachiez une chose, si j’ai lu le livre c’est parce qu’au départ j’ai eu un gros coup de cœur pour le film.

On retrouve donc Béatrice, de famille Altruiste, qui s’apprête à passer le test d’aptitudes censé déterminer quelle faction est faite pour elle alors qu’elle aura pourtant la possibilité de choisir la faction à laquelle elle veut appartenir lors de la Cérémonie du Choix. Or il s’avère que ce test ne va pas du tout l’aider puisqu’elle va apprendre qu’elle est Divergente. Elle se retrouve alors en plein doute, quelle faction va-t-elle bien pouvoir choisir ? Surtout qu’elle ne se trouve pas totalement à sa place parmi sa faction d’origine.

Elle va pourtant opter pour la faction des Audacieux, sous le nom de Tris, mais elle va vite se rendre compte des nombreuses difficultés à surmonter pour réussir l’Initiation, en trois étapes, de cette faction et pour pouvoir faire partie des leurs. Tris va devoir faire face à la violence, la brutalité… pour trouver sa place. Elle peut compter sur ses amis pour l’aider, Christina, Will, Uriah… C’est d’ailleurs un des aspects que j’ai très apprécié dans ce livre, le relationnel entre les personnages est très présent.

A côté de ça, il y a sa relation avec Quatre, un de ses entraîneurs, qui se développe au fil du livre, au premier abord Quatre parait très froid et renfermé sur lui-même mais on en apprend plus sur lui au fur et à mesure qu’ils se rapprochent et je trouve qu’au final ils entretiennent une belle relation très sincère.

En parallèle, la faction des Érudits prépare un conflit politique de grande ampleur et n’hésite pas à faire publier des articles de propagande pour discréditer la faction d’origine de Tris.

Le livre est très bien écrit, la lecture est simple et fluide, les lieux sont bien décrits et les diverses sensations de Tris sont très bien perçues, on se mettrait presque à sa place à certains moments.

Parlons maintenant du film…

Bien que la première fois je l’ai adoré, en le revoyant après ma lecture toute fraîche, j’ai plutôt déchanté.

Voici les points qui m’ont chiffonné:

- La relation entre les personnages : comme je vous l’ai dit plus haut, le côté relationnel est très présent dans le livre mais alors dans le film je ne dirai tout de même pas inexistant mais presque. Que ce soit entre Tris et Quatre ou avec ses amis, rien ne ressort de la complicité qu’ils entretiennent et je trouve que c’est vraiment du gâchis. Certains personnages ne sont même pas présents alors que d’autres comme Christina, leur présence à l’écran tiendrait plus de la figuration que du rôle secondaire.

- Les scènes : j’ai remarqué tout au long du film que les scènes n’avaient pas la même continuité que dans le livre, outre celles qui n’ont pas été du tout adaptées, elles n’étaient pas dans l’ordre du livre, parfois avant ou après. J’en étais même perdue à un moment et à me demander quand est-ce que ça se passait déjà dans le bouquin. Je ne sais pas pourquoi ils ont fait ça mais au final j’ai trouvé que ça donnait un film trop brouillon.

- Le secret : je suis peut-être la seule à tiquer sur ce détail mais moi il m’a tout de suite sauté aux yeux et dérangé, on parle à tout va des Divergents, qu’ils existent, qu’ils sont dangereux… sauf que dans le livre les personnages n’en parlent pas autant voir quasiment pas du tout, ça reste un côté très secret et quelque chose à dissimuler. Alors que dans le film limite tout le monde semble au courant.

- Le conflit : à ceux qui n’ont pas lu le livre, je me demande encore comment vous avez fait pour comprendre l’action des Erudits et la raison pour laquelle ils le font, une fois encore cet aspect reste très brouillon alors qu’il est très clair dans le roman.

Je ressors donc très sceptique de ce re-visionnage, l’ambiance qui règne tout au long du livre n’est pas du tout perçue à travers le film et certains évènements auraient mérité d’être adaptés pour ressentir cette ambiance justement et aussi pour la compréhension générale.

Je vais m’attaquer à la suite avec les tomes 2 et 3 qui sont désormais en ma possession.

Pour la lecture du tome 2, il s’agira d’une lecture commune avec Bianca28.

mercredi 7 janvier 2015

Autre Monde - T3 : Le Cœur de la Terre de Maxime Chattam

Edition : Albin Michel (2010)
Genre : Fantastique, Jeunesse
Pages : 468

Synopsis
Tobias disparu dans les entrailles du Raupéroden, Matt et Ambre retournent à Eden, la cité des Pans, pour avertir le conseil de la ville de l'imminence d'une invasion des Cyniks, fomentée par la reine Malronce. Les Pans n'ont plus le choix, ils doivent se préparer à combattre, notamment en développant leur Altération, ce pouvoir surnaturel octroyé par le Cataclysme.

Avec L'Alliance des Trois, on découvrait un nouveau monde, avec Malronce son exploration. Le Coeur de la Terre montre les jeunes héros dans l'apprentissage de la vie en commun, de la politique, de la guerre et du rapport, nécessaire et salutaire, à la nature. Ainsi que la résolution des énigmes comme la vraie nature du Raupéroden et de la reine Malronce.

Mon avis
Je vous avoue que j’ai directement enchainé avec ce troisième tome d’Autre Monde sans même lire la 4ème de couverture que j’ai découvert en préparant cette chronique et je me dis finalement tant mieux car je ne m’attendais pas aux divers révélations sur le Raupéroden et Malronce et que l’énigme sur eux serait totalement résolue. Je n’en ai donc été que plus surprise.

J’ai apprécié ce tome encore plus que les deux autres, il y a de l’action tout du long, ça n’arrête pas et j’ai adoré ça.

Pour les Pans, c’est le début de la guerre contre les Cyniks, le peuple de Malronce, et pour eux qui ne sont encore que des enfants et des adolescents il faut s’organiser, se préparer au mieux au combat dans un laps de temps assez court tout en s’aidant de leurs altérations qu’il faut aussi qu’ils arrivent à contrôler tout en y ajoutant le petit plus des Scararmées.

Pour Ambre et Matt, une nouvelle mission commence, aller jusqu’aux terres de Malronce pour percer le secret du fameux Testament de Roche et savoir ce qu’il renferme comme message. Tobias n’est plus avec eux car il a été englouti par le Raupéroden mais est-il toujours vivant ? Je vous laisse la surprise et le soin de le découvrir en lisant cette saga de plus en plus palpitante.

J’ai lu ce livre encore plus vite que les deux précédents, en seulement trois jours, et je n’ai pas vu la fin arrivée tellement j’étais captivée. C’est la fin du premier cycle de cette saga et le dénouement en était prévisible toutefois je suis curieuse de savoir ce qu’il va bien pouvoir se passer dans les tomes suivants. Mais comme je vous l’avais dit je vais devoir patienter un peu pour les avoir, je vais donc m’octroyer à une autre lecture en attendant.

Tome 1 ; Tome 2 

lundi 5 janvier 2015

Book Haul Noël

Bonjour à tous !

On se retrouve aujourd'hui pour que je vous présente les livres que j'ai reçu pour Noël.






- Ca peut pas rater de Gilles Legardinier
- Pars avec lui de Agnès Ledig
- La Consolante de Anna Gavalda
- Je l'aimais de Anna Gavalda
J'ai également reçu des petits livres de recettes car j'aime bien cuisiner quand je le peux à mes heures perdues. Ils sont de chez HC Editions.


Et enfin, ça n'entre pas vraiment dans la catégorie lecture mais c'est un livre quand même donc je vous le mets, il s'agit d'un grand livre d'art-thérapie sur le Bouddhisme de 100 coloriages.


J'espère que vous avez été gâté vous aussi, n'hésitez à me dire dans les commentaires ce que vous avez reçu.

dimanche 4 janvier 2015

Autre Monde - T2 : Malronce de Maxime Chattam

Edition : Albin Michel (2009)
Genre : Fantastique, Jeunesse
Pages : 407

Synopsis
Imaginez un monde où la nature a repris le pouvoir, où les adultes sont redevenus sauvages et les enfants se sont assemblés en bandes pour survivre, où chaque promenade est une expédition, chaque jour passé, un exploit. Un monde recouvert par un océan de forêts, peuplé de créatures fabuleuses, traversé de courants étranges, d’énergies nouvelles. Un monde nouveau où trois adolescents tentent de déjouer les pièges d’une mystérieuse reine, acharnée à leur perte : Malronce. Oubliez tout ce que vous savez… pénétrez dans Autre-Monde.

Mon avis
J’ai finalement opté pour lire le tome 2 directement à la suite du premier, en général dans les sagas j’aime bien lire tous les tomes à la suite comme ça l’histoire est toute fraîche et je ne risque pas d’oublier certains éléments.

On retrouve donc notre Alliance des Trois en route vers le Sud pour aller trouver des réponses et savoir ce que manigancent les Cyniks (= adultes hostiles) en enlevant les Pans et pourquoi Matt figure sur un avis de recherche qu’ils ont retrouvé dans les affaires de ceux-ci.

Ils vont parcourir bien des kilomètres et faire de nombreuses rencontres plus ou moins amicales et appréciables tout au long du livre qui est par ailleurs assez bien rythmé car on ne retrouve pas de longueurs dans la lecture. En revanche, ce qui m’a un peu dérangé c’est l’attitude de Matt, notre héros, qui agit parfois sans réfléchir et sur un coup de tête, on retrouve bien là le coté encore très adolescent du personnage et qui peut agacer à certains moments.

Dans ce tome ci, il n’y a pas de plantage de décor, on rentre directement dans le vif du sujet et dans la suite des aventures de nos trois héros, c’est d’ailleurs ce que j’ai aimé, cela m’a permis d’accrocher tout de suite à l’univers et de plonger dans l’action avec les personnages.

Contrairement donc au premier tome (et si vous avez lu mon avis dessus) celui-ci m’a davantage captivé et les chapitres ont défilé un peu plus vite. L’écriture reste la même avec autant de simplicité et de fluidité à la lecture.

En bref, un deuxième tome mieux apprécié que le premier de par l’aventure qui règne tout du long avec les nombreuses péripéties qui arrivent à notre trio et qui nous captive. Je vais enchaîner avec la lecture du troisième tome : Le Cœur de la Terre puis il faudra que je patiente pour avoir les suivants puisque c’est mon cousin qui me les prête généreusement et il m’avait pour l’instant prêté que les trois premiers tomes de la saga.

Tome 1