mercredi 11 mars 2015

Ca peut pas rater de Gilles Legardinier

Edition : Fleuve (2014)
Genre : Contemporain, Romance
Pages : 422

Synopsis
– J'en ai ras le bol des mecs. Vous me gonflez?! J'en ai plus qu'assez de vos sales coups?! C'est votre tour de souffrir?!
Ma voix résonne dans tout le quartier. Et là, trempée, titubante, épuisée, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. On renverse la vapeur. Je vais faire payer ce fumier. Chaque joueur doit vous donner mille baffes. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d'un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu'au fond des enfers.
La gentille Marie est morte, noyée de chagrin. À présent, c'est la méchante Marie qui est aux commandes. À partir de maintenant, je renvoie les ascenseurs et je rends la monnaie de toutes les pièces. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m'étouffe, la haine me consume.

Marie pensait avoir trouvé l’homme de sa vie, jusqu’à ce que son couple implose de façon brutale et scandaleuse. Anéantie, elle décide ne plus faire confiance aux mâles et surtout, ne plus rien leur passer. Ni dans sa vie privée, ni au travail.
Marie ne croit plus à l’amour, ce mirage source de tous les malheurs des femmes. Mais voilà, Marie a du cœur, une famille, des amies aussi tordues qu’elle et une soif de vivre qui n’a pas fini de la précipiter dans des plans impossibles.

Mon avis
Il s’agit du deuxième livre que je lis de cet auteur, ayant lu auparavant Demain j’arrête dont vous avez certainement entendu parler au moins une fois et j’avais passé un très bon moment de lecture, j’ai donc voulu réitérer l’expérience surtout que son nouveau roman m’a tout de suite attiré de par son résumé et parce qu’il renfermait une petite histoire d’amour en fond et j’adore les romances, il me le fallait donc absolument et j’ai eu la joie de me le voir offrir à Noël.

L’histoire est écrite à la première personne, c’est ce que j’aime car je trouve qu’on rentre complètement dans la peau du personnage de Marie qui nous raconte ce qui se passe dans sa vie qui n’est pas des plus joyeuses en ce début de roman. En effet, elle se retrouve à la porte de chez Hugues, son ex, pur égoïste et macho, qui l’a larguée pour une midinette mais elle ne compte pas en rester là avec lui et il va payer ce qu’il lui a fait subir. Marie est donc dans un état de grand bouleversement, nouveau logement, cœur brisé et pour couronner le tout, son patron arrogant en rajoute une couche et prépare un sale coup au personnel.

Au départ, on perçoit le personnage de Marie comme étant un peu fragile, peu sûre d’elle et un peu gauche mais au fil de notre lecture on voit que cette séparation l’a fait changer et elle va gagner en assurance, en force et s’avérer être une battante face à la vie et à tout ce qui lui arrive, d’autant qu’elle se met à recevoir de mystérieuses lettres anonymes qui on va dire, vont la chambouler un peu. Il s’est avéré que mon premier soupçon quant à l’auteur de ces lettres se soit révélé exact bien que je me suis quand même laissé prendre au jeu tout au long du livre avec Marie, à douter et rechercher les différents suspects potentiels.

Au final, c’est un personnage très attachant à suivre jusqu’au bout du roman mais n’oublions pas également les personnages secondaires qui ont eux aussi leur place comme Emilie, sa meilleure amie, Mr Alfredo, Caroline, sa sœur, et tous les collègues de Marie que l’on retrouve avec plaisir. Marie et Emilie forment un duo très comique, surtout le soir de la vengeance contre Hugues, qu’est-ce que j’ai pu rire lors de ce passage et dans bien d’autres aussi car Marie a un don pour se retrouver dans des situations rocambolesques et sortir des répliques bien à elle.

J’ai donc passé un excellent moment de lecture avec ce livre qui est presque un coup de cœur, pour moi qui adore les romances, j’aurai aimé entrevoir un peu la relation entre Marie et son homme mystère une fois que le secret fût levé, c’est ce qui m’a un peu frustré. Néanmoins, ça ne m’a pas empêché d’adorer le roman du début à la fin. Legardinier a une plume bien à lui, simple, fluide, efficace et très plaisante à la lecture. Je me demande aussi comment il connait si bien les femmes pour pourvoir en parler comme ça à travers ses personnages. C’était un réel plaisir également de le retrouver à travers les quelques pages de remerciements.

En bref, une lecture fraîche, agréable, sans prise de tête, que j’ai globiché* et qui a frôlé le coup de cœur. N’hésitez pas à le lire si vous aussi vous voulez rire aux côtés du personnage de Marie. 

Pour info, le livre Et soudain tout change du même auteur vient de sortir en format poche, il se trouve dans ma wish-list et je vais certainement me l'acheter dans les mois à venir.

4 commentaires:

  1. J'avais beaucoup aimé "Demain, j'arrête" que j'avais trouvé très divertissant et léger ! Apparement c'est la même chose pour celui-là. Je suis impatiente de le lire, merci pour ton avis :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ton commentaire :) et oui, le livre est tout à fait dans le même style que "Demain, j'arrête" alors n'hésite pas et fonce le lire !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Il est super et on passe un bon moment en le lisant alors je n'ai qu'une chose à te conseiller : lance toi ! ;)

      Supprimer